Rassemblement des rôlistes francophone sur Neverwinter
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lazuran Larmétoile " Le requiem du lubrique"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lazuran
Rang 0
Rang 0
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Lazuran Larmétoile " Le requiem du lubrique"   Dim 12 Mai - 15:33

Acte 1 : La naissance de Lazuran Larmétoile


L'aube se lève et chasse le brouillard sur les collines de Janpetikidance. Cependant un odeur de chair brûlée, d'huile de vidange et de mazout, persiste dans les ruines de ce qui fut quelques heures plus tôt, le monastère d'Ambrefuge.
En effet, durant la nuit, une horde d'Elans-garou a ravagé les paisibles lieux de villégiature pour vieux héros lubriques à la retraite.
Et oui, après de longues années de services, à réconforter ses alliés, à se battre à leurs côtés, à organiser des mariages etc.... Ambrefuge proposait le repos, la paix, des parties de poker en ligne, une montagne russe, des bains à remous et des rediffusions de Denver le dernier dinosaure et d'autres plaisirs simples de la vie.

Bref, revenons à Ambrefuge.

Alors que les premiers rayons de soleil, chassaient les derniers Elans-garou encore présents, un oiseau mystique approcha d'un charnier encore fumant, ils étaient à proximité de pipe à eau d'où la fumée.
Cet oiseau légendaire aux multiples pouvoirs extraordinaires, était un Raphus cucullatus, ou Dronte de Maurice, plus connu sous le nom de Dodo.

Le piaf reconverti au charognarisme depuis un overdose steak de soja, s'approcha d'un cadavre attaché à une roue de casino (la bille encore présente, indiquait le 9, super information n'est-ce pas, on ne saura jamais si quelqu'un à gagner avec ce numéro), attiré par un repas gratis et encore chaud, "Al dente".
Il commença à picorer la langue d'un Elfe, un met de qualité dans la haute culture dodonienne. Soudain, la fumée qui émanait des corps empilait quelques mètres plus loin piqua les yeux de l'oiseau, qui se mit à dandiner, de droite à gauche, comme les passagers du Totonic certainement. Il marcha sur un Pin's de Richy Martin, hurla de douleur, et s'effondra sur la roue de casino, la bille sauta et attira sur le numéro 3 (génial).
Une brume rose bonbon s'échappa de la roue, et prit la forme d'un géni ou Djjins.
Le géni enfin libéré de sa prison, voulut remercier son libérateur.
Oh comble du désarroi quand il vit autour de lui les ruines du monastère. Il chercha de son oeil unique la créature intelligente qui l'avait libéré et aperçu sur la roue de casino,le cadavre mutilé et le corps agonisant d'un Dodo obèse reconvertit au charognarisme depuis une overd.....(ah déjà dit).
Ne sachant pas parler le dodonier, géni opta pour la solution la plus simple, ressusciter le nain mort plutôt que de perdre des heures avec un dictionnaire sur le langage du dodo.

Durant plusieurs jours interminables Géni incanta des formules magiques incompréhensibles pour le commun des immortels.
Un beau jour, pas si beau que ça en y repensant, même pourri osons le dire, il finit par achever son sortilège de résurrection.
La brumes rose bonbon réapparut, et investit le corps du nain.
Fatigué par la pénibilité de l'incantation, le géni retourna se reposer dans la roue de casino.

L'étrange cadavre retrouva peu à peu, os, chair, muscle, sang et la VIE. Il s'éveilla péniblement, désorienté, apeuré, amnésique avec la chanson de "thriller" de Michel Jonlkson en tête.
Grelottant de froid et d'une faim insatiable, il entreprit de désosser la roue de casino, pour faire un barbecue avec les reste du dodo.
Après avoir bien mangé. Il décida de prendre la route en quête d'identité et d'aventure !

Lazuran


Acte 2 : 1 kilomètre à pied.... ça use, ça use


Ainsi donc, l'étrange nain amnésique, mangeur de Raphus cucullatus, que nous nommerons Lazuran Larmétoile, en hommage à feu le géni, libéré par le dodo, qui a résusciter notre cher ami avec l'aide d'un brume rose bonbon. Ce dernier a malgré tout tué le géni sans le vouloir en faisant un barbec avec une roue de casino.

Donc il parti sur la route en quête d'identité et d'aventure...patati patata.

Lazuran souleva son corps tout endolori escalada les gravas d'un bénitier, déroba le panier servant à l'aumône, fouilla pour je ne sais qu'elle raison, la moitié de corps inerte d'une moine avec beaucoup d'ardeur, déchira sa robe pour en faire un kilt. en effet nous sommes en plein été, et il faut pouvoir se mouvoir à l'aise (blaise).

Après avoir fouillé la moine il s’attaqua a l'escorte-girl attachée à une croix au milieu du cloître, laisser en vie, bizarrement je dois dire. Il se peut que les Elans-garou ne sont pas très portés sur la chose...

Après un courte joute, Lazuran étouffa la pouf entre ses cuisses, une réminiscence d'un passé catcheur peut-être). Il lui déroba ses collants pour en faire une fronde et le soutien-gorge pour faire un lance-pierre (très efficace contre les Elans-garou parait-il ).

Après s’être équipé de tout son accoutrement, il retourna sur les lieux de son pique-nique, emporta quelques restes de dodo, des braises qu'il mit dans un vieil porte-encens.

Fin prêt à quitter cet endroit maudit, il se rendit compte qu'il était amnésique ( et oui que maintenant). Pas facile de s'orienter si l'on ne sait pas qui on est d'où l'on vient, et où il est possible de se rendre. Pris de panique, Lazuran eu la tête qui tourne, littéralement, un pur 360 qui mériterait un 10/10 si c'était une épreuve olympique.

Lazuran tomba sur le sol et sanglota comme un bébé. Après une grosse heure il se fit une raison et puis plus aucunes larmes ne perlaient plus de ses yeux verts émeraudes et oui il a vidé la réserve de larmes le ouf.

Ouvrant ses yeux tout désechés et rouge cramoisi comme un hollandais nudiste sur les plages du cap d'agde. Il aperçut une fourmis, premier être vivant si on oubli l'escorte girl. Ne sachant pas pourquoi il sut que le destin l'avait mis sur sa route et qui lui incombé la lourde tache de veiller sur elle.
Durant toute la journée, Lazuran veilla sur la santé de Fourmis, lui offrant des miettes de dodo, des gouttes d'eau, combattant de terribles adversaires comme les libellules et les scarabées, l'aidant a traverser la route quand c'est au vert, la porta sur son épaule pour traverser une flaque, manquant de se noyer etc...

A la fin de la journée et 999 mètres plus loin du monastère, il fit la connaissance de la famille de Fourmis. Alors il y avait, Ferala, la mère de Fourmis, Pongus, le père, Toto, l'oncle, Riri, Fifi et Loulou, les cousins, oncle Piczou le pingre de la famille... et les 2000 autres membres de la famille de Fourmis.
Fourmis leur présenta Lazuran,en l'appelant "le toqué".

Le soleil disparaissait à l’horizon, Lazuran décida qu'il était temps d'allumer un feu pour se réchauffer car ça caille sévère dans le coin. Il ramassa l'encensoir, pris les braises à pleine main (à l'erreur de noob), sursauta, hurla, vociféra, pleura, chanta, gazouilla, matpokora ( oui ça fini par "a" c'est le principal).
Il laissa tomber les braises sur la fourmilière qui s'embrasa, toute la famille de Fourmis péri aussi rapidement que le bout rouge d'une allumette s'enflamme, dans un crépitement de pop-corn 1er prix.

Lazuran, prit de panique, prit la position du fœtus a la 7 semaine de gestation dans la famille des caméléons albinos colombiens, car le courroux de Fourmis seul survivant de se cataclysme digne de "2012 le film", promettait d’être terrible et impitoyable.

Lazuran fut surpris de ne rien sentir, et ce n'est pas le choc qui anesthésiait la violence des coups non. C'était juste car Fourmis n'avait pas l'air contrarié du tout que toute sa famille ait péri.
En effet, comme Fourmis lui expliqua plus tard, il avait hâte de partir du "cocon" familial, en plus il n'aimait personne de sa famille, sauf Riri...ah non, lui aussi c'était un sale fils de larve.

Bref même sa mère l’embêtait jour et nuit pour qu'il range sa chambre, l'horreur grosomodo.
Fourmis remercia Lazuran de l'avoir délivrer de sa prison familiale et qu'il n'avait pas de soucis avec leur mort bien au contraire, il avait en projet des les empoisonner tous avec une sauterelle avariée. ce n'était qu'une question de jours.

Fourmis, posa une de ses patte sur la peau brûlée de Lazuran. la douleur s’échappa, la plaie se referma, et l'on ne vit même plus aucune trace de l'erreur de noob.

Lazuran remercia Fourmis pour cette attention toute particulière.
Au coin de la fourmilière en feu, ils décidèrent entre 2 bouchés de dodo, d'établir un pacte, chacun veillerai sur l'autre comme un frère, Laz serait l'épée et le bouclier, et fourmis apporterait ses connaissances en soins.

Le duo formé, il entreprirent d'arpenter le monde, de secourir la veuve et l'orphelin, d'aider le chaton bloquer en haut d'un arbre, de sauver d'autres fourmis de la noyade...

Ainsi au bout du 1000ème mètre, commença les aventures trépidantes de Lazuran l'amnésique et de Fourmis l'impitoyable.


Dernière édition par Lazuran le Jeu 16 Mai - 16:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krisha
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 23
Localisation : Système de la Théière de Goldorak

MessageSujet: Re: Lazuran Larmétoile " Le requiem du lubrique"   Lun 13 Mai - 16:41

Très fun tout ça, jamais ce duo se tue un caressant un chat, tu pourras toujours te reconvertir dans la création de sagas Mp3, t'es pile dans l'esprit là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lazuran
Rang 0
Rang 0
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 12/05/2013

MessageSujet: Re: Lazuran Larmétoile " Le requiem du lubrique"   Lun 13 Mai - 18:41

Acte 3 : La source

Le soleil venait de se lever, avec l’ami Ricor….Lazuran et son acolyte alcoolique Fourmis.
Des ampoules pleins les orteils, une calvitie naissante, un point de côté, de l’élan-garou entre les dents , un excrément de fourmis sur l’épaule, bref, la journée promettait d’être aussi passionnante que les 2 autres.

Car oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, cela fait 2 jours que nos aventuriers du neurone perdu sont sur les routes d’une formidable Odysée, soit 48 heures, ou 2280 secondes.

Ayant passés la nuit dans un hôtel à ciel ouvert, plus connu sous le nom de « A la belle étoile » Nos deux tourtereaux n’ayant pas fait un rapprochement coquin sous le feuillage donc je retire ce que je viens de dire, se réveille sous les doux éclats éblouissants du Roi soleil.

Bon si je veux continuer de transcrire cette histoire, je vais ptet ne pas rester bloquer sur leur réveil….

Leurs ventres criaient famine. Fourmis fit le tour du pâté de caillou à la recherche d’un papillon de nuit de l’espèce des Noctambula Draculasotorix Santanus pour contenter son ami et protecteur. A son retour, au camp, Fourmis indiqua à Lazuran, son cuisant échec de ne pas arriver à subvenir à ses besoins journaliers.
Lazuran, tout aussi petit qu’il soit, possédait un très grand cœur (une malformation à la naissance lui avait valu un séjour à l’hôpital Sainte Martini, et son cœur de nourrisson à été transplanté-remplacé, avec celui de René le Hérisson. D’où un talent incroyable pour prendre contact avec toute la faune) il ne lui en tient pas rigueur pour autant. Bon une petite claque sur la tête pour faire cool et on en parle plus se dit il. Il accompagna sa pensé du geste et pim pam poum, Fourmis fut catapulter dans le ruisseau situé à côté d’eux dont je n’avait pas encore parlé, car c’est tout a fait par hasard qu’ils ont choisit cet emplacement.

Fourmis réussi tant bien que mal à s’accrocher à une plume de Cocorico Licornus. Un gallinacé, qui fait des ravages dans la contrée d’Ambrefuge. En effet, l’oiseau de malheur, avait la manie de nidifier dans les sous-vêtements et si on y prenait pas garde au réveil….. Et bien, comment dire ceci, pour que ca passe la censure ? Ah et bien on rejoignait le doux pays merveilleux, des créatures qui ont un pieux dans le derrière, car oui, ce n’est pas la corne en elle-même qui est dangereuse, certains pourraient y trouver du plaisir, non c’est la tête de l’oiseau qui sécrète un puissant poison.

Donc, la scène, Fourmis accrochée à une plume, Et Lazuran, regrettant son geste, se comblait d’excuses en tout genre. Le courant était puissant et entrainait Fourmis de plus en plus loin de notre ami le nain.
Après un quart d’heure, de course poursuite, une pause pipi, un contrôle des papiers par la brigade anti-dopage du trou de Drance, une visite chez le petit surveillant pénitentiaire Rouge. Lazuran perdit de vue Fourmis.
La nuit tombée, Lazuran dut se repérer au bruit du cours d’eau pour se mouvoir dans l’obscurité.
Mais la famine de la matinée, s’était petit à petit transformée en crise d’estomac, dépression, évanouissement à répétions et pour finir des hallucinations.
Malgrès tout, Lazuran, continuait de suivre le ruisseau. C’était de sa faute si Fourmis et lui était séparé, il endurerait tout les supplices, pour le retrouver et le sauver, il était sa joie de vivre. Sa vie n’avait aucune valeur, s’il n’était pas là aussi pour en profiter et le voir se serrer des gonzesses.

Après cette touchante pensée, il trouva une pirogue que lui a gentiment laissé une elfe qui voyait dans le noir, son nom était Nyctalope ( On savait bien que t’étais une…..trop facile celle-ci) et était ravie de la lui céder contre un bon coup de gourdin derrière la tête, un coup de pieds dans les dents, et un « Par-dessus la troisième corde ».

Tel un gondolier à Veniche, Lazuran continua sans heurt son chemin à la recherche de Fourmis.
Soudain un grand « Pshhhhhhhhhhhhhhhhhh, Rooowwwwwwwwwww » se fit entendre, ce qui annoncait rien de moins, que attention mesdames et messieurs ou toute créature vivante en ce monde, vous approchez des célèbres chutes d’eau de la « OhmYG », merci de bien vouloir vous rapprocher de la sortie, et n’oublier pas de remercier notre passeur, la divine Nyctalope.

Ni une, ni deux, Lazuran chuta dans les chutes.

Miraculeusement miraculé, Lazuran se réveilla à temps pour apercevoir, la pancarte publicitaire des Thermes locales : Bienvenue à la Source.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruscorain
Rang 1
Rang 1
avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 104
Localisation : Sur cette planète qui bientôt sera mienne

MessageSujet: Re: Lazuran Larmétoile " Le requiem du lubrique"   Lun 20 Mai - 7:03

J'aime bien. Ton humour fait mouche et le seul point qui me chagrine un peu (mais juste un peu, hein) c'est l'utilisation régulière de clin d’œils à d'autres univers (picsou, naheulbeuck, etc) qui auraient leur place ... ben je sais pas où, mais pas dans un bg de personnage ... après c'est un choix
En tout les cas bravo. Il fallait oser la relation avec une fourmi Wink

Corain

_________________
La mort nous sourit à tous ; tout ce que nous pouvons faire c'est décider que faire du temps qui nous est imparti, puis sourire à la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lazuran Larmétoile " Le requiem du lubrique"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lazuran Larmétoile " Le requiem du lubrique"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ABS requiem 8.0
» Umbre Tombétoile
» Estreïlla - L'étoile guérisseuse
» La cabale de l'étoile noire
» Stardust: le mystère de l'étoile.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverwinter Rôle Play :: Rôle Play :: Background de personnage-
Sauter vers: