Rassemblement des rôlistes francophone sur Neverwinter
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ashes Blake: Les Origines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashes Blake
Rang 0
Rang 0
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 23/05/2013
Localisation : lille

MessageSujet: Ashes Blake: Les Origines   Ven 24 Mai - 17:38

Il y avait là-bas à l'ouest de Faerûn, la puissante et riche Amn, et c'est en ces terres baignés de
corruption que je naquis .
Le conseil des cinq grandes familles gouverne ouvertement Amn et particulièrement Athkatla la capitale ou celui-ci siège. De par ma haute naissance je me devais de suivre le chemin tout tracé par mes ancêtres dans la maison suzeraine à la mienne : la maison Dannihyr. Il n'y avait pas plus grand honneur paraissait-il, pour l'ainé Blake, que de se retrouver « éduqué » par la guilde des voleurs d'ombre et devenir assassin était l'apogée de notre destinée.
Ainsi en était-il de ma vie, ainsi n'avais-je pas le choix de ma destinée me sembla-il.
Bien que je fusse douée pour l'art de la fourberie et de l'assassinat, cette vie ne me plaisait guère. La solitude de l'ombre était un fardeau, depuis mon départ du manoir je n'ai jamais revu ma famille, mon visage ne devant être reconnu que de mes acolytes.
Je répugnais cette vie d’intrigue, d’intimidation, le monde après la grande catastrophe avait besoin de nous pour se remettre à flot et non pour guerroyer dans les ombres d’Amn. Faerûn avait besoin de tous ses habitants pour contrer les hordes revenues des tréfonds de l'Enfer.


Certes Amn n'était pas encore touché par le fléau des morts vivants pour l'instant trop loin à l'ouest mais un jour si personne n'est là pour endiguer leur avancée, un jour oui, il finira par détruire nos belles forêts, souillé de leur immondes engeances nos lacs et montagnes si chères à mes yeux.

Je hais les hommes qui vivent ici mais la nature n'y est pour rien, et nombre d'hommes braves par-delà les montagnes aux trolls combattent pour la liberté, pour la vie. C’est là-bas que je désirais être. Mais c'est ici que mon destin me condamne pour l'honneur de ma maison.



​Un jour, me reposant près du Lac Esmel, je rencontrais un prêtre de Sylvanus. Il est fort rare d'en voir par ici, son culte n'étant que rarement suivit dans notre région. Il me plaisait de parler à cet homme à la culture et à la mentalité si différente des gens d'Amn. J'ouvrais peu à peu les yeux à un monde plus éblouissant.
Contre l'avis de mes supérieurs je me rendis auprès des miens, c'est alors que l'effroyable vérité vient à mes yeux. Il n'y avait plus de manoir Blake, l’arrogance des miens avait conduit un plus riche à demander leur perte. Plus rien que des cendres et du sang séché, les souvenirs épars d'une famille répandu sur la terre.
A cet instant où la rage et la colère pénétraient mon âme, il vient à moi, l'esprit de l'arbre-père sous la forme de ce prêtre que j'avais si souvent croisé. Il m'accorda sa bénédiction pour venger les miens. J'étais ivre du sang des bourreaux qui avaient été jusqu'à tuer mes jeunes frères et sœurs au berceau de la vie.

​Il me fut facile de retrouver la trace des commanditaires de l'assassinat des miens, après tout ne m’avait-on pas formé à être un parfait assassin ? J’ai réduit leur maisonnée au silence dans un excès de rage ils ne gisaient d'eux que les restes inhumains de mon massacre.

Sylvanus me demanda de faire preuve de miséricorde pour l'enfant qui restait, si faible et apeuré. Il aurait été plus humain de le tuer, la souffrance moindre. Mais il devra vivre avec les images de ses pairs anéantis en tête. Un jour peut-être, viendra-t-il à son tour me réclamer vengeance.

Enfin libre de toute attache, sous l'égide de mon nouveau dieu protecteur je pris le bateau pour rejoindre Neverwinter là-bas au moins mes bras pourront servir une cause juste.

Une nouvelle vie s'offre à moi loin du la corruption d’Amn, pour le bien de Faerûn .

Ashes Blake
Mémoires d'Amn


Dernière édition par Ashes Blake le Lun 27 Mai - 19:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://galadryle.wix.com/ashesblakeadventure
Ashes Blake
Rang 0
Rang 0
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 23/05/2013
Localisation : lille

MessageSujet: Re: Ashes Blake: Les Origines   Lun 27 Mai - 19:31

La Traversée


Après quelques jours en mer, sous la tutelle bénéfique des dieux, une terrible tempête fit rage.
En l'espace d'un instant,le ciel s'illumina de mille feux sous le chahut sonore des éclairs , déchaînant contre nous sa colère au milieu des eaux indociles et vagabondes….
Le navire tanguait avec une violence titanesque. Les marins refermaient les voiles à la hâte et s'affairaient sur le pont principal. On les entendait hurler des ordres depuis les cabines, mais leurs efforts étaient vains et les éléments redoublaient de violence. Un hurlement couvert à demi par le cri du vent venant de se faire entendre, le marin posté en haut du grand mât venait de tomber, s'échouant au cœur des vagues en furie.
Au bout de quelques minutes, ils n'eurent plus guère le choix, abattre les mâts était pour nous l' unique chance survie. Mais rien n'y faisait, c'est a cette instant que j'aperçu une ombre au coeur du ciel ténébreuses,les vagues venaient de projeter l'embarcation sur les récifs et l'eau pénétrait désormais habilement la coque.
Le bateau sombrait dans les eaux tumultueuses,et l'ombre semblait devenir de plus en plus immense, rien ne me serai donc épargnés.
Partout des cris, des hurlements d'hommes et de femmes terrorisés, certains courraient affolés sur le pont, d'autres aidaient les marins débordés. Je ne savais que faire, j’étais la tetanisé quand une vague submergea le pont et je me projeta dans l'eau.
Je vis le navire de nouveau recouvert par les eaux et brusquement le ligne de flottaisons fut sous le niveau de la mer. Une gigantesque créature sorti des nuages. Un immense dragon mort-vivant se tenait au dessus du navire, la lumiere morte qui brulait dans son corps d'un éclat bleuté embrasa le pont. L’embarcation en flamme finit par être mis en pièce par l'animosité incontrôlable des lames marines. Tout sans exception fut englouti par les eaux noirs.
Non je ne pouvais y croire, je ne voulais pas voir la froideur de la mort s'immiscer encore autour de moi.
Seule en mer, ballotté au gré des vagues, luttant contre l'eau et le froid… il ne restait que moi , accrocher a une planche, plus que moi de cette expédition.
Je sentais les vagues glaciales me geler les sang, mon coeur ralentissait, pourquoi vivre, tout ce que j'aimais avait déjà disparu, pourquoi vivre seule, toujours seule.
Épuisée, je commencais a perdre connaissance quand une chaleur familiere m’entoura…

_________________
"Le sang a donné naissance a ma rage, je suis l'ombre qui vous conduira au néant"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://galadryle.wix.com/ashesblakeadventure
Ashes Blake
Rang 0
Rang 0
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 23/05/2013
Localisation : lille

MessageSujet: Re: Ashes Blake: Les Origines   Lun 27 Mai - 19:34

Le Siege de Neverwinter


Si chaud….je sentais une aura réconfortante entourant mon corps, ravivant mon âme…Sylvanus…
J’ouvrais difficilement les yeux.
Une jeune prêtresse était agenouillée auprès de moi, le symbole de Sunie pendant autour du cou, elle refermait mes plaies grâce à la lumière des dieux.
Son visage était fin, ses traits allongés, les oreilles légèrement pointu, ses yeux fermés dans
une intense concentration.

C’était comme si un intense bonheur parcourait mon corps, une chaleur brulante mais bienfaitrice.
C’est à cette instant que je remarquais une autre personne agenouillé à côté de moi a même le sable,

un soldat de Neverwinter.
Le bruit du ressac me vrillait la tête et l’impression d’avoir été écrasé par une meute de Worg était tenace.
Le jeune garde et la prêtresse m’aidèrent à me lever.

Je n’avais plus que des haillons sur moi, soutenu par ses sauveurs nous avancions vers un camp un peu en amont. Une fois installé auprès du feu, la jeune femme me conseilla le repos puis reparti vers la place à la recherche d’autres rescapés. Le soldat quant à lui revient vers moi avec des vêtements sec et une écuelle de ragout. Je prie à peine le temps de le remercier, l’odeur avait réveillé un appétit d’ogre.
Le jeune homme éclata de rire, lorsque je failli m’étouffer en mangeant trop vite. Wilfred n’était pas soldat depuis longtemps, lorsque de Valindra décida d’assiéger Neverwinter quelques jours plutôt il fut enrôler comme jeune recrue.
Il n’avait pas la carrure d’un soldat, trop jeune et sans expérience face à cette menace meurtrière.
Avais été aussi innocente un jour.


J’avais commencé à reprendre quelque force quand on entendit crier le garde à l’entrée du camp. Des ennemis faisaient route vers nous, et le nombre ne cessait de croitre. Je demandais à Wilfred ou trouver une arme et il me remit la dague qu’il avait à la ceinture me demandant de ne pas bouger d’ici.
Prestement j’enfilais la tenue qu’il m’avait ramener peu avant, un pourpoint de cuir et une bonne paire de botte ne serai guère de trop.
-Tout le monde au combat, ce n’est rien par rapport à ce que nous avons déjà vécu ! cria un homme, un gradé semblait-il. Bien plus vieux que Wilfred et moi.
-Oui mon lieutenant !
Wilfred m’appris que c’était le lieutenant Linkletter, en charge de son bataillon.


Déjà un groupe de mort vivant, arrivait à la porte du camp. Je me ruais sur le groupe a ma portée, assignant de violent coup de dague avec la force qui me restait.
Le groupe était beaucoup moins important qu’on ne l’eu cru, le reste des adversaires se dirigeaient vers l’entrée de la ville.
Poursuivant les assaillants je me retrouvais au pied d’une gigantesque muraille, un pont immense me séparait d’elle. Wilfred sur mes talons, j’aperçu sur le pont la reine Liche essayant de faire céder les portes de la ville.
Mais seul que faire ! Non, je n’étais pas seul, Wilfred était avec moi et le reste des soldats ne tarderai pas je devais juste gagner du temps.



La traversée de la horde de goules s’étalant de part et d’autre du pont, n’était pas aisée.
J’étais long d’avoir recouvré toute ma force. Et devant moi a quelques centaines de mètres, elle était le Fléau de Faerun celle que c’était venu détruire.
Je n’étais plus qu’à quelque mètre. Valindra posa son regard de glace sur moi, un rictus éclaira son visage décrépi et dans un éclair elle fit venir à elle un colosse.
Une créature de légende tout de muscle et de peau en décomposition, un annonciateur du chaos.
La brute chargea directement vers moi, a cette instant Wilfred m’écarta du chemin pour que j’évite la confrontation mais lui fut projeté vers une colonne du pont.

​Je me jetai sur la créature, tentant de déchainé tout la force qui me restait pour l’abattre. Sa main m’attrapa, je senti l’étreinte se resserrer sur mon torse, Sylvanus pitié. Un sifflement retenti à cette instant, puis plusieurs, je vis se figer des centaines de flèches dans le corps de l’annonciateur qui commença à vaciller. Profitant de cette opportunité, s’enfonçait ma dague dans sa poitrine de toutes mes forces.
Traversant les chairs putrides, s’avançait toujours plus loin, il tituba de plus belle et s’effondra ma lame fiché a jamais dans sa poitrine.
Je saisi l’épée de Wilfred à terre et me lançai, remplit de rage vers Valindra. Son cri strident retenti, figeant sur place tout être vivant.
Elle avait disparu …​

Nous avions gagné, enfin le siège de Neverwinter était finit. Je cherchais Wilfred du regard pour fêter avec lui cette réussite mais ne le vis pas. Au bout du bon les soldats se réjouissaient bruyamment mais je ne voyais pas le jeune soldat parmi eux.
Wilfred était toujours à terre, il n’avait pas bougé.



Je lâchais l’arme et couru aussi vite que je pouvais auprès de lui. Son corps gisait contre le parapet, les yeux encore ouvert mais sans vie.

Je ne pus retenir une larme coulant sur ma joue lorsque je lui fermais les yeux, il était mort à cause de moi lui aussi.
Il n’y avait plus rien à faire déjà les soldats emportait son corps.



Le lieutenant Linkletter avait posé sa main sur mon épaule, il me conseillait de prendre du repos à l’auberge proche d’ici sur la côte de l’épée.

J’avançais d’un pas maladroit vers ce lieu, « Le nid douillet », une bonne nuit de sommeil et je serai prête a traqué Valindra.

_________________
"Le sang a donné naissance a ma rage, je suis l'ombre qui vous conduira au néant"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://galadryle.wix.com/ashesblakeadventure
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ashes Blake: Les Origines   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ashes Blake: Les Origines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche de ses origines(libre)
» [DES ORIGINES DE L'ESCRIME] par Wulfen
» Conseil Suprême - Les origines...
» Revenir à ses origines célestes...
» CASSIE BLAKE ❀ little miss sunshine.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverwinter Rôle Play :: Rôle Play :: Background de personnage-
Sauter vers: